Forum des collectionneurs

Espace d'échange d'infos entre Cartophiles, Philatélistes et Numismates
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Cameroun 1916

Aller en bas 
AuteurMessage
bc92

bc92

Nombre de messages : 6561
Localisation : 78
Date d'inscription : 24/09/2008

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 11:04

Bonjour,

Décortiquage (virtuellement s'entend) d'une lettre :

Cameroun 1916 Bordea10

Rochefort au Cameroun, adressée fin octobre 1916 au commandant du (croiseur) Surcouf, recommandée, affranchie 35c, Cachet de Rochefort du 27/10/1916 (?), cachet de ligne Bordeaux à Matadi ligne L n° 1 du 14/11/1916.

Pourquoi 35c, alors qu'un décret du 3 août 1914 a mis en place la franchise militaire de et vers les militaires et marins en campagne ? On imaginerait que seule la recommandation de 25c était à payer.
Et bien non, la franchise concerne essentiellement les plis simples de moins de 20g. Les plis recommandés ne bénéficient d'aucune franchise, et payent le port (10c jusqu'à 20g) et la recommandation de 25c. Soit 35c comme pour les civils.

Posté fin octobre 1916, le pli va à Bordeaux où il attend le premier bateau pour l'Afrique occidentale. La ligne L Bordeaux-Matadi dispose de trois bateaux et effectue un départ tous les mois environ (après une certaine désorganisation dans les premiers temps de la guerre). Notre cachet de ligne indiquant le bateau n° 1, il s'agit de "L'Afrique" qui quitte effectivement Bordeaux le 14/11/1916, le cachet de ligne étant apposé à cette date. Escale à Libreville un mois plus tard.

Mais il est vraisemblable que le pli ait atterri à Douala, puisque depuis quelque mois les Teutons ont perdu le Cameroun, et que la ligne L a désormais une escale à Douala, entre Dakar et Libreville.

Je suis preneur de commentaires contradictoires ou complémentaires, avec plaisir Clin d'oeil

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
heimaut

heimaut

Nombre de messages : 205
Localisation : hainaut, Belgique
Date d'inscription : 10/08/2006

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 11:22

Bonjour
Passionnant !
Pour autant que ce pli soit arrivé à Douala, quel fut son sort ensuite ?
Rien au dos ?
Revenir en haut Aller en bas
bc92

bc92

Nombre de messages : 6561
Localisation : 78
Date d'inscription : 24/09/2008

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 15:14

heimaut a écrit:
Bonjour
Passionnant !
Pour autant que ce pli soit arrivé à Douala, quel fut son sort ensuite ?
Rien au dos ?
Je ne dispose pas du dos !
On peut imaginer que le Surcouf était à Douala, ou qu'il croisait au large mais récuppérait son courrier et autres vivres de temps à autre.

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Doudad

Doudad

Nombre de messages : 12695
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 21:43

bonsoir,

jolie lettre. J'apprends que la lettre recommandée payait plein pot, et pas seulement l'assurance, je ne serais pas venu pour rien.

Un détail qui m'étonne : il n'y a pas de censure sur l'adresse (style secteur postal), à croire que l'état major se fichait complètement que les allemands puissent apprendre incidemment que le Surcouf était au large du Cameroun en octobre-novembre 1916 (ou alors, c'était un piège Furieux ).

D.
Revenir en haut Aller en bas
bc92

bc92

Nombre de messages : 6561
Localisation : 78
Date d'inscription : 24/09/2008

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 21:59

Bonsoir aussi,
Doudad a écrit:
jolie lettre. J'apprends que la lettre recommandée payait plein pot, et pas seulement l'assurance, je ne serais pas venu pour rien.
Yvert spécialisé tome 2, p. 218.

Citation :
Un détail qui m'étonne : il n'y a pas de censure sur l'adresse (style secteur postal), à croire que l'état major se fichait complètement que les allemands puissent apprendre incidemment que le Surcouf était au large du Cameroun en octobre-novembre 1916 (ou alors, c'était un piège Furieux ).
Euh, bonne remarque...

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Doudad

Doudad

Nombre de messages : 12695
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptySam 23 Jan 2010 - 22:52

bc92 a écrit:
Yvert spécialisé tome 2, p. 218.
c'est marrant (ou consternant, comme on veut), j'ai ce catalogue depuis des lustres (toi aussi, sans doute), et je m'aperçois de jour en jour que je n'ai pas assimilé la moitié de ce qu'il y a dedans.

Un jour, je le lirai du début à la fin en prenant des notes. Un jour ...

D.
Revenir en haut Aller en bas
Doudad

Doudad

Nombre de messages : 12695
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptyDim 24 Jan 2010 - 8:03

bonjour,

j'en reviens à l'aspect général de cette lettre. C'est curieux, considérant la période (guerre) et la destination (bâtiment militaire), elle a apparemment entièrement circulé comme un courrier civil.

Je lis dans le cata. spé. T2 p.230 qu'un bureau central pour la poste navale (théoriquement chargé de récupérer tout le courrier civil à destination des marins) a été ouvert à Marseille en mars 1916, en relation avec des secteurs postaux navals correspondant à des bureaux civils déjà existant (Toulon, Corse, BFE d'Egypte ou bureaux algériens), Y&T n'en cite pas pour l'Afrique noire - il y avait forcément un bureau civil colonial à Libreville, probablement pas au Cameroun, et peut-être pas du tout de SP naval.

A mon avis, même si la ligne F faisait escale à Douala, s'il n'y avait pas de bureau civil, on ne devait pas y déposer le courrier. Plutôt à Libreville, d'où un bâtiment rapide de servitude (comme les fameux avisos, par exemple) pouvait desservir le Surcouf, si celui-ci était quelque part dans le golfe, à guère plus d'une journée de route.

Tout ceci n'étant que supputations chères à mon QM1, en l'absence de marques de transit (paradoxalement, en matière d'histoire postale, c'est l'absence de transit qui fait ch...).

D.
Revenir en haut Aller en bas
Doudad

Doudad

Nombre de messages : 12695
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptyDim 24 Jan 2010 - 8:23

Doudad a écrit:
il y avait forcément un bureau civil colonial à Libreville, probablement pas au Cameroun, et peut-être pas du tout de SP naval.
bon, je retire immédiatement ce que j'ai dit Marteau :

"Il faut savoir que, dès la prise de Douala fin août 1914, le corps expéditionnaire y ouvre un bureau de poste, qui dispose des cachets allemands restés sur place. Très vite, les troupes françaises vont se trouver à Edéa, à l'intérieur du pays, où s'établit le QG de la colonne Mayer. Là, un vaguemestre s'occupe du courrier qui est acheminé vers Douala, d'où il part pour l'Afrique occidentale et l'Europe.
À quoi sert ce bureau de poste, dit à tort bureau anglais ? Surtout au trafic télégraphique. Aucun timbre n'y est à vendre. Les lettres qu'on y dépose, et le courrier venant des unités britanniques à l'ouest, y reçoivent un des cachets dateurs Duala Kamerun. Les sacs contenant le courrier venant des unités françaises ayant reçu un cachet de franchise militaire à Edéa y transitent sans doute, surtout au début.
La série « C.E.F. » est vendue dès juin 1915 au personnel du corps expéditionnaire, tant français que britannique, au seul bureau des alliés dans le pays. En novembre, ouverture d'un bureau français à Douala et émission de la série « Corps expéditionnaire », qui elle aussi peut être achetée par toute personne faisant partie de ce corps. Il faut ajouter que ces deux séries provoquent une espèce de furia spéculative, animée par les métropoles, au point que le commandant en chef se voit obligé, au début, d'en limiter la vente.
31 mars 1916 : sa mission accomplie, le corps expéditionnaire est dissous. Ensuite il y aura des timbres de l'occupation française, mais c'est une autre histoire.
"

Extrait du bulletin Col.fra n°98 - CAMEROUN 1914-1915 LES PREMIERES SURCHARGES - Dudley COBB

Donc il y avait bien un bureau français à Douala en novembre 1916.

D.
Revenir en haut Aller en bas
frame

frame

Nombre de messages : 4149
Age : 66
Localisation : Aubagne
Date d'inscription : 09/11/2009

Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 EmptyDim 24 Jan 2010 - 21:54

Doudad a écrit:
bonjour,

A mon avis, même si la ligne F faisait escale à Douala, s'il n'y avait pas de bureau civil, on ne devait pas y déposer le courrier. Plutôt à Libreville, d'où un bâtiment rapide de servitude (comme les fameux avisos, par exemple) pouvait desservir le Surcouf, si celui-ci était quelque part dans le golfe, à guère plus d'une journée de route.

D.

Le QM1 te mettras de toute façon à la baille . . . . une journée de route pour un aviso?
Peut être une journée de mer

De la part d'un éléphant!
François
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cameroun 1916 Empty
MessageSujet: Re: Cameroun 1916   Cameroun 1916 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cameroun 1916
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poilu 1916
» Teuton WWI
» Debloquer panama orange
» Amigo
» Bersaglier Italien 1916

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des collectionneurs :: PHILATELIE :: Marcophilie, demandes et apports d'informations-
Sauter vers: